3 erreurs à éviter quand on répond à la question « Comment avez-vous entendu parler de cette offre d’emploi ? » durant un entretien d’embauche.

Accueil » Recherche d’emploi » Entretien d'embauche » Comment avez-vous entendu parler de cette offre d’emploi ?

3 erreurs à éviter quand on répond à la question « Comment avez-vous entendu parler de cette offre d’emploi ? » durant un entretien d’embauche.

Je sais ce que vous pensez.

À quoi ça sert de préparer une réponse pour une question aussi simple ?

Hé bien figurez vous que cette demande (qui en principe permet au recruteur de simplement « briser la glace » avec le candidat) est pour certains l’occasion de se tirer une balle dans le pied dès la première question de l’entretien d’embauche.

Pourtant il n’y a pas de piège !

Dans cet article, je vais vous expliquer comment éviter les erreurs les plus courantes lorsque l’on parle de la façon dont on a trouvé une offre d’emploi.

1. Se sentir mal à l’aise parce que c’est un ami qui vous a parlé du poste.

Vous ne voulez pas que les gens pensent que vous avez été favorisé, parce que vous avez un ami (bien placé) dans l’entreprise. C’est compréhensible.

Vous ne voulez pas être pointé du doigt. En tant que professionnel, vous voulez être respecté pour votre travail et vos compétences.

Mais en tournant autour du pot, en n’assumant pas le fait d’avoir reçu l’aide d’un ami, vous faites preuve d’un grand manque de maturité. En plus, vous sabotez le travail d’un proche qui a mis sa crédibilité professionnelle en jeu pour vous obtenir un entretien d’embauche.

Mon conseil :

Franchement si vous avez la chance de connaître quelqu’un qui peut vous aider à obtenir un poste où vous êtes compétent ; dans une entreprise pour laquelle vous voulez travailler, il faut simplement saisir votre chance. Ne pas le faire serait une faute morale.

Du coup, pour en parler à un recruteur, il faut simplement dire :

C’est mon ami M. [Ariane] qui travaille chez vous dans le département [marketing] qui m’en a parlé.

Avec cette réponse, vous assumez le fait d’avoir un ami (influant) au sein de l’entreprise. De toute façon, il n’est pas interdit d’avoir des amis. Il est donc inutile d’avoir honte. Vous avez dit la vérité et dans cette situation, c’est ce que le recruteur attendait de vous.

2. Partir dans une longue explication.

On a ici la question idéale pour faire une réponse courte. Il faut simplement expliquer où on a trouvé l’offre d’emploi. Pourtant il y en a qui réussissent à faire long.

Par exemple, une candidate m’a déjà expliqué qu’elle a hésité à postuler à l’offre d’emploi, qu’elle en a parlé avec son mari, sa mère, sa voisine. Qu’elle s’est rendu compte que finalement le poste pourrait lui convenir parce que … son chat lui a fait un clin d’oeil, et patati, et patata, etc.

Elle a rapidement perdu mon attention.

Il n’y a pas de mal à donner une explication complète, mais l’entretien d’embauche n’est pas le bon format pour faire un « one-man show ».

Comme je le dis souvent, le fait de savoir communiquer les bonnes informations, à la bonne personne, au bon moment est une compétence professionnelle essentielle. Si vous parlez pour ne rien dire durant un entretien d’embauche, vous serez éliminé du processus de recrutement.

Mon conseil :

Il faut tout simplement répondre à la question, et si jamais vous avez envie de donner des détails supplémentaires, soyez bref.

Par exemple, vous pouvez dire :

J’ai trouvé l’offre d’emploi sur [le site A], et comme j’espère travailler pour vous depuis longtemps, j’étais vraiment content de voir qu’un emploi [au poste B] était à pourvoir chez vous.

Avec cette réponse, vous répondez à la question qui vous est posé, vous y ajoutez une touche d’enthousiasme et c’est tout. Vous n’avez pas besoin d’en faire plus.

3. Dire que vous avez oublié où vous avez trouvé l’offre d’emploi.

Vous avez postulé à tellement d’annonces que vous avez oublié le « quand » et le « comment » de votre candidature.

Ce n’est pas une excuse pour ne pas avoir de réponse prête quand un recruteur vous demandera comment vous êtes tombé sur l’offre d’emploi.

Si vous ne savez pas quoi répondre vous allez passer pour « une tête de linotte », « un candidat oublieux », et finalement votre candidature ne sera pas retenue.

Mon conseil :

Mon premier conseil est de tenir un carnet avec l’ensemble des candidatures auxquelles vous avez postulé. Vous pourrez toujours l’utiliser en cas de trou de mémoire, même devant le recruteur durant un entretien d’embauche.

Ce sera un bon moyen de montrer que vous êtes une personne organisée.

Par contre, faites attention avec les carnets. Si jamais vous sortez un carnet durant un entretien, le recruteur voudra peut-être voir ce qu’il y a de noté à l’intérieur.

Cela étant dit, vous pouvez aussi opter pour une réponse généraliste.

Par exemple, vous pouvez dire :

En général, j’utilise internet pour trouver des offres d’emploi. Les sites que j’utilise sont [le site A], [le site B] et [le site C]… Oui j’ai bien trouvé votre offre d’emploi trouvée sur internet.

Cette réponse est moins précise, mais reste valable. Elle permet de « briser la glace » sans encombre.

Conclusion.

En matière d’entretien d’embauche, il n’y a pas de petites questions.

Vous devez communiquer en faisant preuve de professionnalisme. Pour y arriver, vous devez transmettre les informations demandées et le faire le plus simplement possible.

Si vous avez besoin d’un accompagnement pour préparer un entretien d’embauche, je vous propose de fixer gratuitement un premier rendez-vous téléphonique en cliquant ici.

À très bientôt.

Faire un commentaire

Aller en haut