Conseil carrière : Comment survivre dans un travail que vous détestez ?

Accueil » Conseils carrière » Conseil carrière : Comment survivre dans un travail que vous détestez ?

Conseil carrière : Comment survivre dans un travail que vous détestez ?

2018-11-17T01:24:44+00:00

Comment savoir si c’est le bon moment de quitter mon job ?

Je déteste mon travail, mes collègues, mon patron.

Comment survivre dans un job que je n’aime pas ?

L’objectif de cet article est de vous proposer quelques pistes de réflexion qui vont vous aider à prendre de bonnes décisions à propos d’un emploi que vous occupez et que vous n’aimez pas. Je crois que la plupart des gens ont connu cette situation à un moment donné.

Il vaut mieux une personne avec un emploi modeste qui se donne à 100 % qu’une autre avec des responsabilités importantes qui se donne à 50 %. Cela dit, il y a des emplois particulièrement difficiles à occuper parce que :

  • les tâches sont pénibles,
  • le salaire est bas,
  • les distances de trajets sont importantes,
  • les collègues sont insupportables,
  • le management se fait dans la brutalité et le manque de respect le plus total,
  • etc.

je-deteste-mon-travail-mes-collegues-mon-patron

Si vous avez un emploi qui correspond à cette description, il est naturel que vous soyez démotivé car mis à part le salaire, vous n’avez aucune bonne raison de vous lever le matin pour aller travailler.

1. Vous détestez votre emploi ?

Vous occupez un de ces emplois où peu de personnes restent plus de quelques semaines. Vous n’avez pas le choix; vous restez dans ce poste parce que vous avez des factures à payer. Voici la ligne de conduite à suivre pour continuer dans un emploi que vous n’aimez pas :

  • Prenez le temps de décompresser. Il y a des gens qui sous une pression insupportable finissent par commettre l’irréparable. Alors, prenez l’habitude de prendre un temps pour vous, faites une activité qui vous donnera le sourire, rendez visite à des amis qui sauront vous épauler et vous écouter.
  • Continuez à chercher. Il est plus facile de trouver un emploi quand on en a déjà un. Vous êtes donc dans la meilleure situation pour trouver quelque chose de mieux. Alors, n’abandonnez pas, continuez à envoyer des CV, continuez à vous entraîner pour les entretiens d’embauche. Considérez votre emploi actuel comme un tremplin vers quelque chose de meilleur.
  • Restez professionnel. Ce serait tout de même difficile à avaler de vous faire virer d’un emploi que vous n’aimez pas. Alors même si vous détestez votre travail, il vaut la peine d’être fait correctement. Vous aurez le sentiment d’avoir accompli quelque chose de bien, en plus votre professionnalisme va vous permettre d’avoir des arguments pour l’obtention de votre prochain job.
  • Prenez de bonnes habitudes pour votre santé. Le fait de vous exposer quotidiennement à un stress important est une bonne raison de prendre davantage soin de vous. Une mauvaise alimentation, un manque d’activité physique ou un manque de sommeil chronique ne vont pas aider à améliorer votre état.

Important : Il y a une distinction à faire entre le fait de « ne pas aimer son métier » et le fait de « ne pas aimer son poste ». Si vous n’aimez pas votre métier, je vous recommande de changer de carrière sinon vous risquez de beaucoup souffrir, sans jamais pouvoir découvrir votre véritable potentiel. Si vous n’aimez pas votre poste actuel, le problème est certainement dans votre environnement de travail ou dans le fait que les priorités de votre employeur ne sont pas compatibles avec les vôtres. Prenez le temps de réfléchir à cela pour trouver une solution.

2. Vous voulez vraiment quitter votre emploi ?

Si vous souhaitez vraiment quitter votre emploi, assurez-vous de prendre cette décision pour de bonnes raisons. Parce que le fait de quitter votre emploi revient à prendre un risque pour vous, pour votre famille, et pour votre carrière.

Pour vous aider à prendre la bonne décision, voici une liste de questions à vous poser avant de faire un choix :

  • Suis-je heureux dans les autres aspects de ma vie ? Soyez lucide, vos problèmes personnels ne disparaîtront pas quand vous aurez démissionné (au contraire). Quand on est malheureux dans sa vie privée, il est facile de rendre son travail responsable de ce qui ne va pas. Ne faites pas cette erreur de jugement et affrontez vos problèmes personnels pour les régler définitivement.
  • Suis-je sous-payé ? Vous avez fait quelques recherches et vous avez constaté que vous êtes sous-payé. L’entreprise dans laquelle vous travaillez se porte bien du coup, vous faites la démarche légitime à demander une augmentation. Comme réponse, on vous raconte des salades et on vous sert des excuses. Dans cette situation, il est temps de changer d’employeur.
  • Suis-je capable de supporter une longue période sans le moindre revenu ? Vous démissionnez de votre travail, parce que vous ne le supportez plus. Vous n’avez pas droit aux allocations, vous n’avez plus d’entrées d’argent. Avez-vous suffisamment d’économies pour tenir une année ? Êtes-vous capable de vous serrer la ceinture le temps de trouver un meilleur emploi ? Si la réponse est non, gardez votre travail et faites des économies.
  • Il y a-t-il une meilleure offre (avec de meilleures missions, de meilleures conditions, un meilleur salaire et un meilleur patron) ? Si vous répondez oui à cette question, n’hésitez pas à quitter votre emploi actuel.
  • Ai-je plus de deux ans d’ancienneté dans mon poste actuel ? En général, il faut deux années à un poste pour faire ses preuves. Pensez-y si vous souhaitez construire un CV solide.
  • Mon employeur est-il en difficulté financière ? Si un cadre important de l’entreprise s’est fait virer, si l’équipe dirigeante ne communique plus avec la base des employés, ça sent très très mauvais. Il est peut-être temps de faire des recherches pour quitter le navire avant qu’il ne vous emporte dans les abysses d’un conflit social.
  • Il y a-t-il des changements prévus dans le management de l’entreprise ? L’arrivée d’un nouveau chef s’accompagne toujours de changements dans l’équipe. En effet, un nouveau chef a souvent besoin de créer une équipe à son image. Si vous sentez que le courant ne passe pas avec votre nouveau manager, commencez à chercher un nouveau job parce qu’il y a de fortes chances que votre vie professionnelle tourne au cauchemar dans les prochains mois.
  • Mon employeur est-il engagé dans quelque chose d’illégal ? Si la réponse à cette question est oui, vous devez absolument changer de travail avant de vous faire éclabousser.
  • Il y a-t-il une possibilité que je sois promu ? Une relation saine entre un employeur et un employé se base sur le principe de bénéfice mutuel. Si vous vous rendez compte qu’il n’y a aucune possibilité de progression dans l’emploi que vous occupez, si vous savez que vous n’allez rien apprendre dans ce job, il est temps pour vous de rechercher un autre emploi.
  • Ai-je « merdé » ? Votre professionnalisme est constamment remis en question par votre chef et vos collègues. Des procédures sont mises en places pour vérifier votre travail. Plus personne ne vous fait confiance. Dès qu’il y a un problème dans l’entreprise, vous êtes immédiatement présumé coupable. Si votre quotidien au travail ressemble à ça, il temps de négocier votre départ.

Conclusion

Même si vous n’aimez pas votre emploi, même si vous souffrez tous les jours, c’est en ayant une attitude positive que vous vous en sortirez. Si vous êtes en train de me lire, c’est que vous savez que vous pouvez vous en sortir. Il y a une lumière au bout du tunnel, et je vous propose de nous contacter en écrivant dans les commentaires ci-dessous.

Conseil carrière : Comment survivre dans un travail que vous détestez ?
5 5 votes

8 Comments

  1. Gambit 15 octobre 2018 at 13:50 - Reply

    Bonjour
    Pardonnez-moi de vous déranger mais depuis 3 ans et demi je travailles en grande distribution et ça devient très dur je suis toujours en arret maladie car jarrives a yaller de moins en moins ma famille nest pas ici mais ou ils habitent ya peu de boulot jai peur de tout plaquer je suis en colocation dans la region parisienne seule et la majorite des weekends je vais voir les miens
    Je suis de plus en plus deprimer a chaques fois je me motives pour aller bosser sans faire dabcsence mais ca dur jamais tres longtemps je ne sais plus quoi faire
    Pouvez vous maidez
    Cordialement

    • ju56 23 octobre 2018 at 14:36 - Reply

      Salut Gambit, ton travail te mine le moral d’autant plus que tu n’es pas aider socialement (seul, loin de ta famille, en colocation) il est peut être temps de songer à une reconversion. Il n’y à pas un métier que tu aimerais faire? Si oui tente une formation (Afpa, Greta, Cfa mais pour cette formation tout dépend de ton age je crois que c’est jusqu’à 25 ans ou alors d’autre organisme de formation) tu peux te renseigner avec pole emploi pour définir un projet professionnel et ils pourront te guider pour tes démarches afin de trouver une formation qui te convient.

      Tu peux aussi tenter une rupture conventionnelle ou un licenciement à l’amiable ce qui te permettras de toucher des allocations chomage pendant 2 ans, temps que tu mettras à profit pour trouver une formation ou un travail, ne démissionne uniquement que si tu à déjà trouver un travail sinon tu n’auras plus rien financièrement.

      L’intérim pendant quelques mois voir années peut te faire du bien, il y’à une certaine liberté, c’est moins lourd et angoissant et tu peux tester différents jobs mais ne t’attend pas au boulot du siècle (travail tranquille et bien payer) mais plus des petits jobs d’appoint, financièrement ça peut t’aider

      tu peux essayer l’armée mais ça ne plait pas à tout le monde ou passe un concours dans la fonction publique (douane, impots etc) ce sont des boulots tranquilles et bien payer mais la encore ta réussite au concours dépend de ton niveau scolaire (niveau 3ième ou CAP minimum souhaité)

      Voila en espérant que mes modestes conseils pourront t’aider, bon courage

    • ju56 23 octobre 2018 at 14:47 - Reply

      @ Gambit, profites en pour te rapprocher de ta famille

  2. cec 16 novembre 2018 at 19:06 - Reply

    Merci pour ce bel article clair, pragmatique et positif!
    Je viens de commencer cette année mon métier de prof au collège, dans une matière non-fondamentale… les vacances sont le seul avantage que je trouve à ce métier, car la plupart du temps, j’en chie.
    Je n’arrive pas à faire preuve d’une autorité solide (cours fréquemment bordelisés, chose terriblement humiliante, le bon dieu vous en garde…), le poste est à 1h30 de chez moi, le salaire est bas, la direction est stupide.
    Chaque matin je me demande dans quel état je vais rentrer chez moi, et il arrive que je pense à me supprimer.
    Ma discipline est artistique et hormis les concours, cette voie ouvre la porte à des métiers de galère.
    Une chose est sûre: j’ai envie de me barrer, mais dans quoi? J’ai 24 ans, et je croyais être débarrassée de mes éternelles recherches d’insertion professionnelle;
    On me dit de me mettre en arrêt maladie ou de tenir bon l’année pour je ne sais quelle raison (les gamins s’en foutent de ma matière, les parents aussi et la direction s’en cogne royalement!).
    J’ai juste envie de savourer le moment où je tournerai les talons. Or, l’ignorance de savoir vers où je vais les tourner me retient de partir.
    Merci de m’avoir lue et beaucoup de courage à tous ceux qui sont dans cette situation!
    A bientôt

  3. Emy 15 janvier 2019 at 22:23 - Reply

    Bonsoir je vous écris parce que j’ai besoin d’un avis neutre.
    J ai travaillé pendant 15 ans à temps plein dans le secteur du tourisme, ayant eu depuis 2015 des soucis de santé j ai été réclassée et obligée de me reconvertir.
    Aujourd hui je travaille comme agente administrative dans la fonction publique notamment au pôle emploi, malheureusement même en travaillant que 30h la semaine, je suis submergée de travail ce qui ne rend la tâche pas facile avec ma pathologie et je dirais même que je commence à détester cet emploi, pourtant j y travaille seulement depuis presque 6 mois. Les tâches sont pénibles,
    les distances de trajets sont importantes et
    les collègues sont insupportables. Je me dit que le travail me plairait si l’ambiance serait plus collégiale, du coup avant de penser même à quitter l’entreprise j’ai plutôt essayé d’en parler à ma responsable en mettant à l avant le fait de vouloir changer de poste en interne, mais malgré ma motivation je risque aujourd hui de perdre ma place. Avant moi ils ont eu 7 personnes différentes et aucune correspondait au profil recherché.
    Moi apparemment j ai les critères requises mais je veux pas y rester!! Je ne sais pas trop comment m’y prendre et quoi faire. Actuellement je ne vois aucune issue 🙁

    Merci pour votre aide

    • Stéphane 16 janvier 2019 at 11:03 - Reply

      Bonjour Emy,

      Si les candidats se succèdent à ce poste c’est parce que ce poste pose des difficultés. Personne ne veut faire le travail de vous faites et vous n’êtes pas le problème.

      Ceci étant dit, je pense que les personnes qui vous disent que vous avez les critères requis pour ce poste font preuve de cynisme. Demandez leur de développer et vous verrez l’inconsistance de leurs réponses.

      Voici mon conseil :

      Je pense que vous devriez demander à diminuer votre temps de travail :

      – vous pourrez disposer du temps et de l’énergie nécessaire pour vous soigner et pour trouver une autre (meilleure) activité professionnelle.
      – vous aurez moins de trajets, moins de taches pénibles et mon de contacts avec les personnes pénibles. Allez voir votre médecin et demandez-lui de vous aider dans cette démarche.

      J’espère que cette piste de réflexion vous aidera à prendre la meilleure décision possible.

      À bientôt.

  4. ROY 22 janvier 2019 at 19:10 - Reply

    salut,
    Je bosse comme magasinier dans un magasin de plomberie. Je n’ai pas d’intérêt pour ce que je fais en gros je m’emmerde. J’ai un cruel manque de confiance en moi et me trouve nul mes deux frères ont deux supers postes et je suis le’échec social de la famille. Et surtout je n’arrive pas a savoir pour quoi je suis fait? Tes conseils ressemble étrangement a ceux que m’a donné mon psy. Ne pas se mettre la pression, bien faire son boulot (car j’ai pris un avertissement récemment et menace d’être viré car j’ai fait des erreurs dans des commandes clients car j’ai la tête ailleurs). J’ai fait un bilan de compétence il y a 3 ans ça n’a rien donné. Je ne sais que faire? j’ai fait des études dans le commerce mais ma famille et mes amis me disent qu’ils me verraient plus travailler dans le social? j’ai peur de ne pas trouver de débouché. Que me recommande tu? J’ai du mal à être heureux.

    • Stéphane 22 janvier 2019 at 20:36 - Reply

      Bonsoir Roy,

      Pour commencer, je te remercie de la sincérité de ton message. Je pense qu’en écrivant ce texte tu as été toi-même et c’est une très bonne chose.

      Je vais te parler franchement (comme un grand frère à son petit frère) et ce que je vais te dire ne va peut-être pas te plaire. Mais comme tu m’as sollicité, je vais faire ce que tu m’as demandé.

      Je crois que tu es immature et que cette immaturité te mine. Je dis cela parce que tu as fait le choix d’être familier dans ton message alors que cela n’est pas nécessaire. À mon avis, c’est l’attitude d’un adolescent.

      Ceci étant dit, voici mes conseils :

      – si tu veux rester un enfant toute ta vie, assure-toi d’avoir l’accord de ta famille. Parce que tu seras à leurs charges.
      – un échec social c’est quand une personne est enfermée en prison pour longtemps et que personne ne l’aime. Tu n’es pas dans cette situation. Alors, arrête de croire que tu es un échec social. Si quelqu’un t’a traité d’échec social, cette personne est elle-même en échec moral.
      – pour être un adulte, il suffit de faire ce que tu as à faire, sans états d’âme.
      – pour être heureux, il faut que tes décisions et tes actions soient en accord avec qui tu veux être. Il faut que tu sois fière de ce que tu fais chaque jour.
      – si tu arrives à être fière de ce que tu fais, tu retrouveras confiance en toi.
      – tu n’as pas besoin d’être sérieux (ni de te prendre au sérieux).
      – le fait de trouver un emploi et le conserver n’a rien d’exceptionnel. Le fait de faire de son mieux dans une activité qui n’est pas agréable n’a rien d’exceptionnel. Ce sont des choses simples de la vie.
      – prends mes conseils au sérieux, et applique-les. Un jour tu pourras être fière de cette décision.

      Être heureux c’est une décision.

      J’espère que mes quelques idées vont t’aider.

      À bientôt.

Leave A Comment

Powermycv.fr utilise un système automatique pour contrôler les commentaires indésirables. Cliquez ici pour savoir comment le contenue de vos commentaires est traité.