Pourquoi votre candidature a-t-elle raté alors qu’elle semblait bien partie pour réussir ?

Accueil » Blog emploi » Stratégie de recherche » Pourquoi votre candidature a-t-elle raté alors qu’elle semblait bien partie pour réussir ?

Pourquoi votre candidature a-t-elle raté alors qu’elle semblait bien partie pour réussir ?

Pourquoi ma recherche d’emploi n’aboutit pas ?

Pourquoi on ne m’embauche pas ?

Quels sont les motifs du refus de ma candidature ?

Comment obtenir un conseil de la part d’un recruteur qui a refusé ma candidature ?

L’objectif de cet article est de vous donner des pistes de réflexion pour régler le problème qui consiste à identifier les raisons de l’échec d’une candidature.

Vous pourrez ainsi progresser afin de ne pas rester sur un sentiment d’incompréhension et surtout d’apprendre de vos erreurs pour progresser.

1. Pourquoi les employeurs n’aiment-ils pas se justifier après le refus d’une candidature ?

Croire qu’il suffit de demander à un employeur ce qui n’a pas fonctionné dans une candidature pour obtenir une réponse est une chose logique sur le papier. Mais la réalité n’est pas si simple !

Pour un recruteur, le fait d’expliquer à une personne pourquoi elle n’a pas été sélectionnée représente un problème important et d’une manière générale les employeurs considèrent qu’ils n’ont pas de compte à rendre sur leurs décisions.

Voici les deux principales difficultés qui justifient cette attitude :

  • L’argent : N’oubliez pas que la raison d’exister d’une entreprise, c’est de gagner de l’argent et que le temps passé à recruter un nouveau collaborateur représente un investissement important. Dans la même logique, une fois que l’employeur a fait son choix définitif, il devient clair que le temps passé avec les autres candidats représente d’un point de vue productif une pure perte.
  • L’éthique : Les véritables raisons qui motivent un choix de recrutement ne sont pas toujours avouables. Dans ce cas de figure, le fait de dire la vérité expose le recruteur à des réactions violentes et à toutes sortes de problèmes avec la justice.

Pour régler cette problématique, les recruteurs lancent des leurres, et enfument sans le moindre scrupule. Ils donnent aux candidats des explications acceptables, ils les caressent dans le sens du poil afin de les aider à passer à autre chose (pour mieux s’en débarrasser, hélas).

Je vous assure que ce n’est pas en avalant les salades d’un chargé de recrutement que vous risquez d’améliorer vos candidatures. Ce n’est pas son travail !

Vous savez, il y a une publicité pour la Volkswagen Golf qui illustre bien de quoi je parle. Jetez-y un coup d’oeil. Observez attentivement le candidat et le recruteur; observez leurs gestuelles, écoutez la tonalité de leurs voix . Comparez l’attitude de ces deux hommes et vous comprendrez les véritables motivations du recruteur.

2. Comment obtenir un bon conseil après un entretien d’embauche raté ?

Si vous souhaitez obtenir un conseil de la part d’un recruteur qui a rejeté votre candidature, voici comment je vous recommande de faire pour y parvenir :

  • Dans un premier temps, faites-lui comprendre que vous savez que le processus recrutement est terminé, que vous savez que vous n’aurez pas le poste et que vous avez lâché l’affaire.
  • Ensuite demandez un ou deux conseils qui pourraient vous aider à être meilleur pour votre prochain entretien de recrutement.

Vous pouvez vous inspirer de la phrase suivante pour formuler votre demande :

J’ai bien compris que vous avez sélectionné quelqu’un d’autre, et je respecte votre décision. Je vous serais reconnaissant de me dire un ou deux points à améliorer pour que je sois meilleur à mon prochain entretien.

Avec une demande formulée de cette manière, si le recruteur en face de vous est une personne à peu près « civilisée », vous devriez obtenir une réponse.

Cela dit, si vous entreprenez cette démarche vous devez accepter le fait que le recruteur en face de vous n’en fera pas une affaire personnelle. Quelque soit la réponse qu’il vous donnera, dites vous qu’il vous fait une immense faveur parce que (comme je l’ai déjà mentionné plus haut) ce n’est pas son travail !

3. Les raisons qui expliquent l’échec de votre candidature

On pourrait penser qu’en matière de recherche d’emploi il y a autant d’explications à l’absence de réussite qu’il y a de recruteurs, mais en réalité il n’y a que 6 causes majeures pour expliquer avec objectivité, l’échec d’une candidature :

A. Le recruteur pense qu’il n’a pas l’argent pour vous embaucher. Le meilleur moyen de contrer cette objection est de démontrer dans votre lettre de motivation et dans votre CV que vous êtes capable d’apporter un bénéfice rapide à l’employeur que vous démarchez.

B. Le recruteur pense que vous n’êtes pas digne de confiance. Pour rassurer un employeur, et lui inspirer confiance, il y a deux choses à maîtriser :

  • Le contrôle de votre image, qu’il faut faire correspondre aux attentes de l’employeur. Votre image concerne votre assurance, votre apparence physique (c’est le critère le plus discriminatoire), votre réputation, vos agissements durant les entretiens et ce qui apparaît quand on tape votre nom sur internet.
  • Le professionnalisme, dont il faut faire preuve à chaque stade de votre candidature. Je pense que le professionnalisme, c’est la maîtrise des méthodologies qui permettent d’atteindre un objectif professionnel. Autrement dit, votre lettre de motivation, votre CV et vos agissements durant un entretien d’embauche doivent démontrer une certaine maîtrise.

C. Le recruteur préfère travailler avec quelqu’un d’autre. Parfois, un recruteur a déjà fait son choix et reçoit d’autres candidats « pour la forme ». Dans ce cas, il n’y a rien à faire. Mais pour qu’un recruteur apprécie votre personnalité, vous devez absolument apprendre à l’écouter, et lui donner subtilement l’occasion de se sentir intelligent.

D. Vous avez répondu à une fausse annonce. Il peut arriver qu’une société cotée en bourse publie de fausses offres d’emploi pour inciter les analystes financiers à être optimistes sur ses perspectives de croissance. Cette situation est typiquement le genre d’informations que vous pouvez repérer en faisant des vérifications rapides avant d’envoyer votre candidature.

E. Le recruteur pense que vos compétences ne feront pas l’affaire. Si vous ne mettez pas les bonnes compétences en avant sur votre CV et votre lettre de motivation, le recruteur estimera à juste titre qu’il n’a pas besoin de vos compétences.

F. Le recruteur pense qu’il peut encore attendre avant de vous embaucher. Dans cette situation, vous devez vous organiser pour que l’employeur pense à vous en priorité le jour où il aura besoin de recruter. C’est la meilleure chose à faire.

Conclusion

Maintenant, je vous invite à vous questionner sur la (ou les) raison(s) de l’échec de vos candidatures. Posez-vous les 6 questions suivantes :

  • 1. Avez-vous démontré au recruteur que vous pouvez lui apporter de la valeur rapidement ?
  • 2. Est-ce que votre image et vos méthodologies de recherche d’emploi inspirent confiance ?
  • 3. Est-ce que votre attitude envers le recruteur a été celle qui convient ?
  • 4. Est-ce qu’il s’agissait d’une fausse annonce ?
  • 5. Est-ce que vous avez su mettre en avant les bonnes compétences ?
  • 6. Est-ce que votre candidature est arrivée au mauvais moment et qu’une porte reste encore ouverte ?

Les réponses à ces questions vous aideront à prendre les bonnes décisions pour améliorer votre recherche d’emploi de manière radicale. Si vous éprouvez une difficulté à trouvez des solutions, n’hésitez pas à me contacter en cliquant ici.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Offres d'emploi

2017-06-25T14:43:08+00:00

4 Commentaires

  1. Camille 14 janvier 2016 à 17:14- Répondre

    Dommage que je n’ai pas lu cet article plus tôt, il m’aurait certainement fait gagner du temps ! Encore merci !

    • Stéphane 17 janvier 2016 à 16:04- Répondre

      Bonjour, je vous remercie de votre réaction. Cela me fait toujours plaisir de recevoir des retours positifs de la part des lecteurs. 😉

  2. Amandine 2 mai 2016 à 09:48- Répondre

    Bonjour Stéphane, article très intéressant, rédigé avec franchise et sans détour ! Travaillant depuis 15 ans dans le recrutement, je partage votre point de vue.

  3. Stéphane 3 mai 2016 à 13:52- Répondre

    Merci de votre commentaire encourageant.

Faire un commentaire