Comment se libérer de la peur de perdre son emploi ?

Accueil » Blog emploi » Gestion de carrière » Comment se libérer de la peur de perdre son emploi ?

Comment se libérer de la peur de perdre son emploi ?

« J’ai peur de perdre mon travail, que dois-je faire pour être plus moins stressé ? »

« Pourquoi certaines personnes n’ont-elles pas peur de perdre leur travail ? »

L’objectif de cet article est de vous aider à vous libérer de la peur de perdre son emploi et à être plus confiant face aux difficultés professionnelles.

Sans vouloir être pessimiste, je pense que le mot qui décrit le mieux le monde dans lequel nous vivons est le suivant : « INCERTAIN ». Si vous avez tendance à avoir peur de perdre votre travail, vous devez lire ce qui suit.

Je vais partager avec vous quelques idées qui vous permettront de ne pas vous retrouver isolé, sans la moindre protection et sans la moindre assistance en cas de perte de votre emploi.

perdre son emploi et être isolé

1. Acceptez le fait que chaque emploi est temporaire

Oui, il y a une forte probabilité qu’un jour vous perdrez votre emploi. Avec les nouvelles lois sur le travail, il est désormais possible pour une entreprise de prévoir le coût maximal d’un licenciement (même abusif). Le CDI n’est plus une garantie suffisante. Autant considérer que chaque emploi est désormais temporaire.

Afin de gérer au mieux votre parcours professionnel, vous devez agir comme un indépendant en :

  • décidant que vos compétences sont un service que vous devez apprendre à vendre au meilleur prix.
  • cherchant régulièrement à améliorer vos performances et vos méthodologies,
  • étant toujours à la recherche de votre prochain employeur.

La majorité des personnes salariées ont peur de perdre leur travail. Pourtant la peur est une émotion qui ne peut qu’aggraver la situation parce qu’elle épuise et rend les gens moins performants.

Qui n’a jamais côtoyé une personne prête à écraser ses collègues pour se maintenir ou améliorer sa position professionnelle ? À titre personnel, j’ai constaté que ce genre de comportement existe même quand les enjeux sont objectivement minimes.

Croyez-moi, ce n’est pas en prenant des décisions basées sur la peur que vous réussirez à atteindre vos objectifs. Comme je l’ai déjà dit, vous devez accepter que votre emploi finisse un jour et prendre des décisions en conséquence.

2. Préparez le jour où votre emploi se terminera

Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir. La question n’est pas « si  vous allez perdre votre emploi », mais « quelle stratégie avez-vous mise en place pour vous protéger quand cela arrivera ? »

Voici quelques conseils à appliquer sur le long terme pour faire face à la perte éventuelle d’un emploi sans stress :

A. Faites des économies

Même si vous avez droit aux allocations chômage, il est toujours bon d’avoir quelques économies (en banque, sous votre matelas, etc.). Vos économies représentent la clé qui vous permettra de maintenir votre niveau de vie et d’être moins stressé à propos des dépenses inattendues auxquelles vous devrez faire face durant une période de chômage prolongée.

Compte tenu de la durée moyenne d’une recherche d’emploi, l’idéal serait d’avoir suffisamment d’argent pour tenir de 9 à 12 mois.

B. Diversifiez vos sources de revenus :

C’est une réalité assez banale, mais je vais vous la rappeler : on ne peut pas capitaliser sur un emploi et le revendre. Malgré le temps et l’énergie investis, quand on perd son emploi, il ne reste presque rien. C’est la raison pour laquelle vous devez placer une partie de votre énergie pour diversifier vos sources de revenus. Les possibilités sont infinies selon les préférences de chacun :

  • l’immobilier,
  • les marchés financiers,
  • les entreprises de biens ou de service.

Important : Si vous décidez de diversifier vos sources de revenus, donnez-vous au départ un objectif raisonnable afin de rester motivé. Je vous recommande aussi de ne pas vous lancer dans un domaine pour lequel vous n’êtes pas compétent à moins d’envisager une formation adaptée.

C. Créez et entretenez votre réseau

Pour un employeur, la taille de votre réseau professionnel et votre capacité d’influence permettent de mesurer votre valeur en tant que collaborateur. De plus, le fait d’avoir un réseau, vous permet de ne pas être isolé face aux problèmes de la vie d’une manière générale.

Rassurez-vous, le réseautage est une activité qui n’a rien de compliqué. En fait, si vous savez vous faire des amis et les garder, vous avez ce qu’il faut pour construire un réseau professionnel capable de vous aider à sortir rapidement du chômage.

Pour y arriver vous devez :

  • vous intéresser sincèrement aux gens et à ce qu’ils font,
  • faire preuve de fiabilité et rendre service autant que vous le pouvez,
  • être présent et prendre l’initiative d’entretenir vos relations.

Important : Trop de personne me disent « je ne connais personne capable de m’aider dans ma recherche d’emploi ».  Voici comment briser cette idée reçue : si un jour vous avez rendu service à quelqu’un, vous avez quelqu’un qui acceptera de vous aider avec plaisir, à cause du principe de réciprocité. Mettez-vous à aider les gens autour de vous, et vous verrez à quel point les portes s’ouvriront.

Plus vous garderez contact avec vos anciens collègues et plus il sera facile de leur demander service quand vous en aurez besoin.

Conclusion

Suivez les conseils donnés dans cet articles et vous serez totalement immunisé contre la peur de perdre votre travail. Cette nouvelle sérénité vous permettra de concentrer votre énergie sur l’essentiel. Vous serez ainsi plus performant et plus apte à atteindre vos objectifs.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Offres d'emploi

2017-03-25T23:09:18+00:00

1 commentaire

  1. Sami 2 janvier 2017 à 23:33- Répondre

    J’ai bien aimé cet article.

Faire un commentaire