Entretien d'embauche : Comment répondre à la question sur les qualités et les défauts ?

Accueil » Blog emploi » Entretien d'embauche » Entretien d'embauche : Comment répondre à la question sur les qualités et les défauts ?

Entretien d'embauche : Comment répondre à la question sur les qualités et les défauts ?

« Quels sont vos 3 principales qualités et vos 3 principaux défauts ? »

« Parlez-moi de vos défauts. »

« Donnez-moi une liste de qualités et une liste de défauts. »

Cet article répond à une question posée par Ela (qui est vendeuse) dans l’article sur les questions pièges en entretien d’embauche, et s’adresse à tous ceux qui veulent savoir comment parler de leurs défauts à un recruteur.

Si vous avez peur de cette question, si vous voulez apprendre à parler de vos qualités et de vos défauts en toute confiance sans vous saborder, vous devez absolument lire la suite de cet article.

1. Les qualités et les défauts : question piège ?

Si un recruteur vous demande de parler de vos qualités et de vos défauts, c’est une bonne nouvelle ! Cela signifie que vous n’avez certainement pas affaire à un recruteur de haut vol et que tôt ou tard, vous pourrez en profiter ! Je dis cela, parce que c’est une question « bateau ». Si on demande à quelqu’un qui ne connaît rien au métier du recrutement de s’improviser recruteur, il demandera au candidat ses qualités et ses défauts.

Pensez-vous sérieusement qu’un recruteur expert évaluera votre personnalité sur la base de 6 adjectifs ? Pour moi, la réponse est claire : c’est franchement NON !

En vérité, si un recruteur vous demande de parler de vos qualités et de vos défauts, c’est probablement pour une ou plusieurs de ces raisons :

  • le recruteur veut vous mettre mal à l’aise (il veut faire le malin parce qu’il a un peu de pouvoir, mais ne vous laissez pas déstabiliser).
  • le recruteur veut se mettre à l’aise (dans ce cas vous devrez être sympa, en prenant la direction de l’entretien).
  • le recruteur veut voir si vous savez parler avec diplomatie (beaucoup d’employeurs érigent la diplomatie et la langue de bois malheureusement en véritable culture. Pour y réussir et pour y survivre, il faut parler ce langage).

Pour réellement évaluer vos qualités et vos défauts, un bon recruteur procédera comme Patrick JaneLe mentaliste. Pour se faire un avis, il vous mettra à l’aise, il analysera votre tenue vestimentaire, vos paroles, votre regard, vos réactions, etc.

le mentaliste en mode RH

J’ai peut-être exagéré quand j’ai évoqué Le mentaliste, les recruteurs ne sont pas tous aussi beaux gosses. Par contre, les meilleurs sont réellement spécialistes pour repérer les incohérences, et les mensonges ! Donc pour réussir, vous devez rester vous-même et dire la vérité.

2. Comment parler de ses qualités à un entretien d’embauche ?

Je pense que parler de ses qualités n’est pas un problème. Le principe c’est de citer des qualités utiles dans votre métier, sans paraître orgueilleux ou vaniteux. Pour y arriver, ne répondez pas directement, parlez des qualités que les personnes qui vous côtoient vous donnent volontiers, et illustrez ce que vous dites.

Exemple pour une candidate très souriante :

– Candidate : M. Martin, mon ancien manager, disait que mon sourire naturel est un de mes atouts parce que cela me permet d’établir le contact plus simplement avec les clients.

– Recruteur: Ça se voit !

Dans l’échange précédent, la réponse du recruteur « Ça se voit ! », souligne la conformité entre les paroles de la candidate et son comportement.

Fille souriante mais timide

Important : Je vous recommande de commencer par parler de vos qualités avant d’aborder vos défauts.

3. Liste de qualités pour un entretien d’embauche

N’oubliez pas que lorsque vous parlez de vos qualités, ce que vous dites doit correspondre avec ce que l’on perçoit de vous. Voici une liste de qualités à utiliser pour un entretien avec à chaque fois une formulation en langage diplomate.

• Aimable, agréable, gentil → J’ai la réputation d’être une personne facile à vivre + [anecdote qui montre comment cette qualité vous aide professionnellement].

• Accueillant, attentionné, prévenant → Mon entourage me dit que j’ai vraiment le sens de l’hospitalité.

• Attentif, à l’écoute, concentré, vigilant → Je sais tendre l’oreille et écouter quand il le faut + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Éloquent, persuasif, convainquant, influent → En toute humilité, je crois que […petit silence de réflexion…], je sais comment faire passer mes idées […si vous êtes vraiment chaud poursuivez en disant…]. Si vous m’accordez votre confiance, je saurai comment faire passer les vôtres.

• Expérimenté, qualifié, confiant → Je connais ce métier, je connais ce business, je sais comment ne pas me planter + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Fiable, ferme, persévérant, tenace → Je sais terminer ce que je commence + [énumération de vos plus belles réalisations en parlant des difficultés que vous avez surmontées].

• Efficace, incisif, direct → Je sais utiliser les ressources dont je dispose pour produire l’effet que je recherche + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Intègre, honnête, franc → Je sais qui je suis, et je sais surtout qui je ne suis pas + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Modéré, conciliant, posé, sage → Je pense avoir un sens des réalités développé + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Ouvert, accessible → Je sais me rendre accessible à mes collaborateurs + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Positif, optimiste, enthousiaste → Je m’efforce de voir le bon coté des choses + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Prudent, prévoyant → Je m’efforce de régler les problèmes avant qu’ils n’apparaissent + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Réfléchi, rationnel, raisonnable, logique → Je m’efforce de cultiver le bon sens + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

• Rigoureux, consciencieux, méthodique, minutieux, précis → J’aime le travail bien fait + [anecdote pour illustrer ce que vous dites].

4. Comment parler de ses défauts à un entretien d’embauche ?

Pour que vos défauts ne vous pénalisent pas durant l’entretien d’embauche, il faut présenter les choses sous un angle acceptable, sans tomber dans la fatalité. Voici quelques techniques à utiliser pour y arriver :

• A. Parlez d’un défaut qui vous aide dans votre travail. 

Exemple pour une personne impatiente :

« Je pense que tout ce qui vaut la peine d’être fait doit être fait rapidement, et je dois reconnaître que j’ai tendance à bousculer les gens quand ça n’avance pas. »

• B. Parlez d’un défaut qui est visible à l’entretien. 

Exemple pour une personne émotive :

« Mes amis me disent parfois que j’exprime trop d’enthousiasme. »

• C. Parlez d’un défaut que vous avez compensé avec une formation.

Exemple une personne d’origine étrangère :

« Le français n’est pas ma langue maternelle, mais j’ai suivi un cours intensif qui m’a permis d’étoffer mon vocabulaire et d’améliorer mon accent. »

• D. Parlez d’un défaut qui est commun à la plupart des personnes qui exercent votre métier.

Exemple pour une vendeuse qui n’aime pas la routine :

« J’ai souvent besoin de nouveauté, j’ai besoin d’avoir de nouveaux défis en permanence. »

• E. Parlez directement du type de personne avec lequel vous avez le plus de mal à travailler.

Exemple pour une personne qui n’aime pas le manque de fiabilité :

« J’aurais vraiment beaucoup de mal à travailler avec une personne qui manque de fiabilité. Avec ce type de personne, il faut tout vérifier, et parfois même faire une partie du travail à leur place. Au bout d’un moment, ça devient épuisant. »

model-modeling-pose-attractive

5. Liste de défauts pour un entretien d’embauche

N’oubliez pas, quand vous parlez de vos défauts, vous devez présenter les choses de manière acceptable. Voici une liste de défauts à utiliser pour un entretien avec à chaque fois une formulation indirecte qui adoucie les choses.

• Autoritaire, tyrannique, directif → J’aime mettre mes idées en avant + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Blasé, nonchalant, flemmard, mou → J’avance mieux quand je suis sous pression + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Désordonné, désorganisé → J’ai tendance à vouloir faire trop de choses à la fois + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Distrait, déconcentré, dissipé → J’ai besoin de calme pour avancer dans mon travail + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Grossier, agressif, abrupte, impoli → La finesse, la dentelle, et la langue de bois ne sont pas mes points forts + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Impulsif, téméraire, étourdi, négligeant → Quand j’entre dans une routine, j’ai tendance à agir machinalement + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Indéterminé, passif, procrastinateur, irrésolu, indécis → J’avance mieux quand j’ai un deadline + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Instable, fantasque, d’humeur inconstante → Je dois encore faire des efforts pour séparer ma vie privée et ma vie professionnelle + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Intransigeant, intolérant, dur, sévère, borné → Je dois apprendre à être plus souple dans mes relations + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Négatif, défaitiste, découragé, pessimiste → J’évite de prendre des risques inutiles + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Rancunier, revanchard, sujet au ressentiment → J’ai beaucoup de mal avec la méchanceté gratuite + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

• Timide, réservé, distant, fermé → J’ai besoin de temps pour m’ouvrir aux autres et construire une relation + [anecdote acceptable pour illustrer comment ce défaut se manisfeste concrètement et comment vous faites pour améliorer la situation].

Conclusion

Avec une bonne préparation, il devient très simple de parler de ses qualités et de ses défauts. Pour y arriver, voici ce qu’il faut retenir :

  • Vos réponses doivent parler de ce que vos qualités et vos défauts vous apportent dans le cadre de votre travail.
  • Vous devez présenter les choses sous un angle positif avec un bénéfice pour le recruteur.
  • Vous devez être modeste sur vos qualités et assumer vos défauts.
  • Préparez des exemples, des anecdotes pour illustrer ce que vous dites et stimuler l’imagination du recruteur.
  • Restez vous-même et dites la vérité.

En bonus cliquez ici pour découvrir les meilleurs articles du web sur les qualités et des défauts durant l’entretien d’embauche.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Offres d'emploi

2017-09-28T18:37:19+00:00

13 Commentaires

  1. ela 9 septembre 2014 à 15:13- Répondre

    merci pour ton article, il va vraiment m’aider dans ma recherche (encore infructueuse) d’emploi.
    Juste par curiosité, peux-tu expliquer pourquoi ne devrais-je pas parler de mon ambition stp ?

    • Stéphane 9 septembre 2014 à 15:29- Répondre

      Bonjour Ela,
      Il y a deux bonnes raisons de ne pas prononcer le mot d’ambitieux devant un recruteur :
      #1. Les patrons aiment que leurs employés restent à leurs place alors que l’ambitieux est prêt à tout pour atteindre ses buts. Il est incontrôlable.
      #2. Ambitieux est synonyme de présomptueux, prétentieux, compliqué, arriviste, audacieux, cupide. Rien de bon pour quelqu’un qui recherche un emploi.

  2. ela 9 septembre 2014 à 15:32- Répondre

    Bonjour, merci de m’éclairer. Mais comment montrer alors à un employeur que l’on est motivé et que l’on aimerait (peut être) sur le long terme gravir les échelons et donc que l’on a de l’ambition? je ne sais pas si je suis très claire. Etre audacieuse ça pourrait toujours servir non, qu’en penses-tu ?

    • Stéphane 9 septembre 2014 à 15:49- Répondre

      Rebonjour Ela,
      Je pense que tu as été suffisamment claire.

      #1. Comment parler de ton désir de progression
      Tu peux orienter l’entretien d’embauche pour aborder ton désir de progression de façon subtile avec les deux questions suivantes :
      Q : « Quelle a été l’évolution du vendeur qui occupait le poste à pourvoir au cours des dernières années ? »
      Q : « Quelle serait l’évolution naturelle d’une vendeuse à un horizon de 5 ans ? » .
      Si le recruteur est intelligent et s’il n’a rien à cacher il comprendra que tu es une femme motivée et ambitieuse.

      #2 L’audace
      Si tu es audacieuse cela se verra et tu n’aura pas besoin de le dire. Tu poseras des questions intéressantes, tu auras de le sens de la répartie, ton regard sera franc, etc. Par contre tu peux dire que tu sais faire preuve d’audace (prise de risques calculés) quand cela est nécessaire, et parler d’un succès que tu as obtenu dans ta vie ou ton travail parce que tu as fait preuve d’audace.

  3. ela 10 septembre 2014 à 09:55- Répondre

    Merci pour tous tes conseils ils me seront utiles 🙂

  4. Bulembe 8 juillet 2015 à 09:52- Répondre

    Commentaire …bonjour! je pense que cet article va m’aider moi aussi dans mon domaine. Mais j’ai une question »comment répondre à la question des prétentions salariales ?

  5. mental 31 octobre 2015 à 11:36- Répondre

    Bonjour, j’ai dans le cadre de mes études des faux entretien d’embauche à préparer, mes études étant dans le commerce, je me demandais si il était possible par quelconque formulation de faire passer le fait de savoir mentir comme une qualité ? En disant par exemple je sais aisément embellir la vérité (je ne sais pas trop comment le formuler) ? Merci

    • Stéphane 31 octobre 2015 à 16:14- Répondre

      Bonjour mental,
      Vous avez compris qu’il y a une difficulté à dire que « savoir mentir » est une qualité, parce que dans un entretien de recrutement, l’objectif du candidat est de rassurer le recruteur sur :
      — ses compétences professionnelles <> pour faire le travail
      — ses qualités humaines <> pour qu’on puisse lui faire confiance.

      Pour régler votre problème, il y a trois choses à faire :

      1. Durant un entretien évitez de faire des affirmations gratuites en disant par exemple : « Je sais embellir la vérité. » Ce genre de phrases faciles activent au maximum l’esprit critique et la méfiance du recruteur.

      2. Adopter un style « neutre » qui plaira à la majorité des recruteurs. Si vous montrez que vous êtes un vendeur « sans scrupules », je ne suis pas certain que cela plaise beaucoup.

      3. Si vous avez un talent pour vendre en faisant « rêver les gens », utilisez l’entretien de recrutement comme l’occasion de vous vendre en faisant « rêver le recruteur ».

      Vous pouvez vous inspirer de cet extrait vidéo pour trouver la bonne énergie, l’attitude qui vous correspond :
      https://youtu.be/9sy3kTsD9S8
      ou de celle-là :
      https://youtu.be/cQ7jyg-iZtI
      À vous de trouver un style qui vous correspond.

      N’oubliez pas qu’obtenir la confiance des gens, c’est la base de votre métier. Si vous prenez les gens pour des idiots, ils vous achèteront quelque chose peut-être une fois, mais pas deux fois. Et ne soyez pas naïf, avec internet les gens peuvent comparer et souvent ils savent ce qu’ils achètent.

      • mental 1 novembre 2015 à 16:09- Répondre

        Merci beaucoup de votre réponse, c’est un peu ce que j’ai m’étais dit par la suite, j’ai d’ailleurs enlever ce terme « d’embellir la vérité » de ma présentation, pour le remplacer par une qualité mieux perçu et plus rassurante. Merci encore.

  6. SAMI 4 février 2016 à 14:28- Répondre

    Merci pour cet article, svp, pouvez-vous me donner un petit exemple comment répondre à une question concernant la motivation d’un jeune fraîchement diplômé dans un domaine industriel ‘ex : Master en Génie électrique’ et Merci d’avance.

  7. Issoufou 10 août 2017 à 16:55- Répondre

    Salut, félicitations pour votre contribution. J’ai beaucoup appris en lisant ces paragraphes et j’en ferais bon usage. En effet lors d’un entretien, le recruteur m’a posé la question sur ses qualités. Je les ai cité sans accompagnement. Je pense que c’est plus convainquant lorsque c’est illustré.

Faire un commentaire